jeudi 18 septembre 2014

Un cas de combustion spontanée



quand j'ai envie d'arrêter de boire
quand j'ai envie de t'épouser
d'arrêter de racler la monnaie
pour me sentir aise
au moins le temps d'une lune

quand j'ai envie d'arrêter de boire
c'est surtout parce qu'on est le seize
et que mon compte est dans le rouge
et que je dois ruser pour m'approvisionner
comme n'importe quel serin moyen

je pourrais égorger un frangin
ou lui vendre un truc du futur
mon génie dans une chambre obscure
ma nullité contre un surin

et au milieu je lui dirais :

que je me sens comme une merde
à part la chanson du gravier
j'ai trop rien d'autre à te chanter
quand j'ai envie d'arrêter de boire

quand les boutiques auront ces bornes
à décoder les alcooliques
on arrêtera la huit six
je prendrai plus la peine d'entrer

peut-être aussi que j'arrêterai
de voir des barques sur la terre
de comploter pour de l'éther
on me remettra en chantier

mais si tu n'as pas transpiré
dans tes chaussures d'homme maigre
à bousculer de la rombière
au milieu du rayon picole

tu peux pas bien comprendre
ce que je dis quand je te dis
quand j'ai envie d'arrêter de boire
quand j'ai envie de t'épouser

quand l'aube aura des pompes propres
et pas des pieds de souillon vache
quand il y aura de l'avenir
j'aurai mon stand de tir aux lâches
je me viserai en premier


1 commentaire: