mercredi 12 juin 2013

L'annonce faite à Marie (du bureau en face)


Je crois qu'il va falloir que je déménage ou que je change de boîte aux lettres, car même les lettres de refus d'éditeurs n'arrivent plus jusqu'à chez moi. C'est un constat de double échec que d'échouer à se faire refuser. Et puis, mine de rien, ça bouffe pas mal de timbres et de photocopies. Et puis de toute façon mes troubles de l'humeur font que je ne suis définitivement pas doué pour les pratiques commerciales, sociales et orales. Pour ces dernières, il faut compter en plus les risques de papillomavirus.

C'est à ce titre que j'ai décidé de faire mes bouquins moi-même. 

Paraîtront donc d'ici quelques mois les "Poèmes écrits dans ma voiture" d'Alejandro Lhurba, que j'ai traduits et préfacés tant bien que mal. Une trentaine d'exemplaires, sans fioritures, qui seront en dépôt dans certaine librairie montalbanaise. 

Le projet suivant sera consacré à la mini édition d'un journal que j'ai tenu de 2009 à 2012, et s'appellera Baiser des trous noirs et attendre la fin. Deux exemplaires prévus, un pour l'auteur, l'autre qui sera balancé dans un lac du Tarn, préalablement emballé dans un sac de congélation - à charge pour le lecteur intéressé de le récupérer par ses propres moyens.

Plus d'informations ici, au fur et à mesure que la chose se structurera. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire